Desert Rose

Ce forum sert surtout à rien. Mais il peut hypothétiquement servir à tous les fans de littérature, de mangas, ou encore de dessins. Les Makkura vous acceuillent dans leur Clan.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un départ au goût amer

Aller en bas 
AuteurMessage
Stanil

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 28
Localisation : Rennes dans l'Ouest :o

MessageSujet: Un départ au goût amer   Sam 7 Juin - 23:26

La nuit était déjà tombée depuis un moment sur Vertana, la lune était haute dans le ciel, et illuminait le pays comme jamais. Le Mikanésia était l'un des plus grands états du moment, mais cela n'allait pas durer bien longtemps. Le son de la cloche de l'église situé au centre de la capitale résonnait comme un tambour sur les parois des vitres de la mairie. Ce son n'était pas le son habituel, il aurait dû s'arrêter au bout de quatre coups, mais celui-ci paraissait plus long. On pouvait compter huit coups, neuf maintenant. Cela signifiait qu'une grande révolution était en cours de préparation. La population s'ameuta sur la place principale, un évènement était en route.

Kel'Zahra se trouvait, lui, dans son palais a quelques kilomètres du centre, il semblait assez agacé, mais par quoi ? Ses ministres défilaient dans les couloirs comme des automates, ils allaient de salles en salles, avec des piles de dossiers assez rocambolesques, à une vitesse, comme si leur vie en dépendait. Certaines salles étaient beaucoup plus visitées que d'autres, telles que celle des archives, ou celle de la communication externe. On pouvait distinguer entre les ouvertures de portes des conversations qui étaient assez intenses, de par la tonalité employée par les agents affectés a leur poste.

"C'est une catastrophe!!!", pouvait-on entendre a chaque coin de rue.
"Que va-t-on faire ?!", s'exclamaient certains.

La foule grandissait de plus en plus, jusqu'à noircir totalement la place, jamais le Mikanésia n'avait connu pareille réunion. Cela se devait d'être important si autant de gens se réunissent en un même lieu. Kel'Zahra ne réagissait toujours pas, il était assis, les bras croisés, en pleine réflexion. Il devait leur parler, mais il ne savait comment leur dire. Tant de chose se sont produites depuis son ascension au pouvoir. Des meurtres, des combats gagnés, d'autres perdus, des joies immenses, et de terribles déceptions. Les choses n'avaient pas toujours tourner comme elles l'auraient dû.

La nuit commençait à s'évader, pour faire place au soleil, qui doucement remontait dans le ciel, mais la foule n'avait pas diminué pour autant, bien au contraire, elle était tellement imposante, que l'on ne distinguait plus les rues des bâtiments, cette gigantesque manifestations s'était transformé en réunion de toute la ville, chacun avait sa place, en haut des tours, aux fenêtres des maisons, et autres appartements, sur les toits... Et la cloche, non plus, ne s'était pas arrêtée, elle résonnait toujours autant...


"Je me dois de leur expliquer la situation."

- Mais Kel, comment ? Que vas-tu leur dire ? Sauront-ils te pardonner ? On venait d'entendre le son de la voix de son meilleur ami, Shan Delphyr, celui qui restait dans l'ombre sans jamais se montrer au grand public, celui qui conseillait Kel, mais qui l'aimait comme un frère, il avait tant appris par lui, qu'il ne se rappelait même plus quand est-ce qu'il l'avait connu, cela faisait tellement longtemps, et ils avaient vécu tellement de choses... Shan n'avait pas pour rôle de régner sur le Mikanésia, mais plutôt d'être le "remplacant" lorsque Kel partait en voyage diplomatique, ce qui était très rare, c'est donc pour cette raison que l'on ne le croisait que rarement.

- Je n'ai pas d'autres choix, mon frère. Si même ils ne me pardonnent pas, je ne mourrais pas comme un lâche, et aurais expliqué a mon peuple les choses abominables que j'ai fait, sans avoir un seul remord à les avoir fait.

- C'est ton choix, je le respecte, mais sache que je serais toujours là pour t'épauler, Amis d'un jour, Amis pour toujours et ce quelque soit les circonstances.

- Je te remercie Shan. Les deux hommes s'embrassèrent, en se serrant fort l'un contre l'autre. Rien ni personne n'avait jamais réussi a les séparer, et cela sera encore le cas dans les années à venir, tout du moins c'est ce qu'ils laissent apparaitre.

Kel'Zahra sortit de son appartement, il s'avança dans le couloir, lorsqu'il s'aperçut qu'il n'y avait plus un bruit, tous ses ministres et autres hommes qui avaient travaillé pour lui tant d'années, sortirent de leurs salles de conférences et autres bureaux. L'un d'entre eux commença a applaudir, qui s'en suivit un autre, puis encore un autre, et ce jusqu'à ce que, tous, applaudissent Kel. Même son Général des Armée, le plus haut Général du Mikanésia, Cino, était venu dans les locaux pour le voir, et l'applaudir. Kel, ne put s'empècher d'avoir un brin d'émotion le hanter, comme si il allait dire au revoir a tous ces gens qu'il avait côtoyé.

Quelques mots sortirent de sa bouche :
"Un jour nous nous retrouverons, même que cette fois-ci, nous ferons de bonnes choses, je vous le promet, je compte sur vous."

Une haie d'honneur se forma dans le hall d'entrée, composée par les fidèles Généraux du Mikanésia. Kel, s'adressa un à un, a ceux qui avaient son mérite et ces centaines de victoires. Il avait prévu le coup, et sortit un petit bout de papier de sa poche intérieur de sa cape, qui l'emmitouflait, mais qui cette fois ci était décapuchonné.


Le Général Endy, Dixième Général de l'Armée Mikanésienne, qui a porté haut et fort nos fières couleurs, et qui a réussit en moins de deux mois a se forger un nom dans ce peuple.

Le Général Zuna, Neuvième Général de l'Armée Mikanésienne, de par sa bravoure, s'est battu comme si le peuple était en péril et quelque soit le résultat du combat.

Le Général Utakité, Huitième Général de l'Armée Mikanésienne, pour son courage face aux dangers, et sa rapidité à apprendre.

Le Général Ravigun, Septième Général de l'Armée Mikanésienne, qui a su apprendre a tous ses connaissances en explosif, qui ont forgé une des meilleures académie de saboteurs de la galaxie.

Le Général Yourika, Sixième Général de l'Armée Mikanésienne, l'un de nos meilleurs pilotes, et organisateurs de course d'orientation.
Un petit éclat de rire se fit entendre.

Le Général Gazénoy, Cinquième Général de l'Armée Mikanésienne, frère de Yourika, et partenaires dans ces mêmes courses, lui aussi un excellent pilote.

Le Général Tsuniké, Quatrième Général de l'Armée Mikanésienne, Stratège confirmé, qui ne se trompait jamais dans ses choix. Un instructeur extrêmement compétent.

Le Général Rusité, Troisième Général de l'Armée Mikanésienne, Diplomate a ses heures perdues, donc très rarement, étant donné qu'il avait beaucoup de travail.
Un sourire s'afficha sur le général.

Le Général Firuba Sendénoï, Deuxième Général de l'Armée Mikanésienne, moi-même, je ne vais pas m'auto-congratuler.

Le Général Cino, Général en Chef des Armée Mikanésienne, le plus haut gradé du pays. Je suis heureux d'avoir travaillé avec toi.


Un silence de fit, après ces quelques paroles, emplies d'émotion. L'heure était maintenant à la grande réunion. Kel', la larme a l'oeil, n'était plus qu'a quelques mètres de la porte principale, lorsqu'un jeune garçon accourut à ses pieds, il se laissa glisser pour arriver au niveau des genoux de Kel'.


- Monsieur, je dois vous parler. Viiite !

- Qu'est-ce que tu veux petit ?!

- J'dois vous parler d'un truc super important!

- Bah vas-y, parles !

- Pas ici, suivez-moi !


Kel' et le jeune garçon s'en allèrent par un petit escalier a gauche de la porte principale, caché derrière un énorme pot de fleur, on ne pouvait le distinguer. On le entendit descendre à une allure folle, comme si cette chose importante dont avait parler le gamin, ne pouvait attendre d'être dévoilée. Ils arrivèrent dans un longs couloir d'environ trois cents mètres, le long des murs qui ornaient ce couloir, on pouvait y observer des tableaux assez vieux, des différents Sénateurs ayant vécu en Mikanésia.

En effet, un nombre indéfinissable de Sénateurs avaient pris place dans l'amphithéatre du Mikanésia lors de son existance, une telle quantité, que le couloir en possédait plus de deux cents, de chaque coté du couloir. Au bout du couloir, se trouvait une salle marbrée, dont la porte était cachée par un draps noir qui faisait disparaitre l'ouverture par son camouflage semblable aux murs.

Tout à coup, un bruit assourdissant se fit entendre dans la petite salle.


Que se passe-t-il ? se demanda Kel'.

L'effroi envahit Kel'Zahra, jamais il n'avait eu une telle boule au ventre. Serait-ce le début de la fin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tho-sky.skyrock.com/
 
Un départ au goût amer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papiers pour faire-part.
» Un Goût Amer
» Pourquoi Aizen veut les pouvoirs d'inoue(a part pour soigné)
» GROSSE ERREUR de ma part ! HELP me plz ! :(
» Amer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Desert Rose :: Littérature :: Histoires originales-
Sauter vers: